Histoire

Histoire

Leyme était autrefois un vaste territoire boisé dépassant largement les limites de l'actuelle commune. Sainte Spérie y aurait été immolée  au VIIe siècle pour avoir refusé d'épouser Elidius, fils du gouverneur Seremus.

Au début du XIIIe siècle, Guillaume de Cardaillac, évêque de CAHORS et son frère Géraud, prévôt de Vayrac, de la puissante famille des Cardaillac qui domina longuement cette partie du QUERCY créent sur les terres cédées par les religieuses de la Daurade de Cahors, une  abbaye de l'ordre de Citeaux.

Cette dernière traversera les temps troublés de la guerre de Cent ans et des guerres de religions, connaîtra deux incendies.

Vendue à la Révolution dans le cadre de la vente des biens nationaux, elle devient asile d'aliénés en 1835 par la volonté de frère Tissot dit  frère Hilarion.

Successivement maison de santé, hôpital privé spécialisé, aujourd'hui fondation Camille Miret, il ne subsiste de l'ancien édifice que le corps central à deux étages, le cloître dans la cour intérieure et le clocher de l'ancienne église.

Le développement de la commune de Leyme est intimement lié à celui de son établissement de santé.